En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus
moschino moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles BSqgw7qx moschino moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles BSqgw7qx moschino moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles BSqgw7qx

moschino moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles BSqgw7qx

La réponse du P. Dominique Fontaine. En partenariat avec Panorama, le mensuel chrétien de spiritualité. Publié le 29 septembre 2011.

"Je ne crois plus en un Dieu qui fait peur, mais qui nous aime. Pourtant, la Bible parle beaucoup de la crainte de Dieu…" Alain (Limoges).
Vraiment, les mots sont souvent piégés. La crainte de Dieu n'a rien à voir avec la peur du gendarme !

Voir aussi sur croire.com

Un Dieu renversant

En lisant la Bible, vous verrez qu'on emploie cette expression, la "crainte de Dieu", quand quelqu'un fait l'expérience d'une présence mystérieuse qui le transforme ou qui le déroute. C'est par exemple l'expérience de Moïse lors de l'épisode du Buisson ardent. Ou bien celle de Jacob qui, au réveil d'un songe, s'écrie: "Dieu était en ce lieu et je ne le savais pas." Dans l'Évangile de Marc, lors de la tempête apaisée, Jésus dit à ses disciples: "Pourquoi avez-vous peur?" Quand le calme se fait, les disciples n'ont plus peur, mais ils sont saisis d'une grande crainte et se disent: "Mais qui est-il donc pour que le vent et la mer lui obéissent?" Ils pressentent qu'en Jésus Dieu est présent, mais ils n'osent pas se le dire, tellement c'est renversant.

Le calme après la tempête

Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles Portefeuilles Portefeuilles Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino moschino moschino Un soir, un ami me téléphone: il vient d'apprendre qu'il a un cancer grave. Mon écoute et mes réactions maladroites ne calment pas son angoisse, qui grandit de jour en jour. Une semaine plus tard, il me dit qu'il a retrouvé la paix subitement, au cours d'une prière silencieuse. Pour lui, c'est sûr, il s'agit bien d'une action de Dieu. Mais il m'en parle "avec crainte et tremblement", tellement il est étonné d'avoir senti si près de lui, ou plutôt si profondément en lui, cette présence. Ainsi, vivre la crainte de Dieu, c'est être bouleversé au tréfonds de soi-même. C'est une expérience spirituelle. Comme les disciples, comme cet ami, vous avez certainement fait vous aussi cette expérience, dans des moments privilégiés de grand calme après une tempête intérieure.

Cette question de lecteur est parue dans le n° 448 de Panorama


Vers le Haut

Portefeuilles moschino Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles Portefeuilles moschino moschino Portefeuilles moschino Portefeuilles